Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Menu

NEUVAINE du 30 novembre au 8 décembre

Sixième jour: 5 décembre 2017
Marie, Mère de Dieu

 

Mère admirable de Jésus, notre Sauveur, Mère pleine de foi, mettez nos pas dans ceux de votre Fils.  Vous qui si souvent nous avez manifesté votre merveilleuse protection, votre puissante prière auprès du Seigneur Jésus, votre Enfant, votre compassion dans l’épreuve, nous vous supplions d’obtenir la Paix si précieuse et si menacée dans le monde, où tant d’hommes souffrent de la guerre. Marie, gardez-nous dans la lumière de Dieu.

  

Signe de Croix : AU NOM DU PERE DU FILS ET DU SAINT ESPRIT, AMEN

 

Bernadette raconte :

« Après que la Dame se fut signée, je pus faire comme elle. Je me mis à genoux et je dis mon chapelet… elle faisait courir les grains du sien. »

 

Lecture : Jean 19,25-20,3

 

Or, près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la sœur de sa mère, Marie, femme de Cléophas, et Marie Madeleine. Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère :

 « Femme, voici ton fils. » Puis il dit au disciple :

 « Voici ta mère. » Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui.

Après cela, sachant que tout, désormais, était achevé pour que l’Écriture s’accomplisse jusqu’au bout, Jésus dit :

« J’ai soif.» Il y avait là un récipient plein d’une boisson vinaigrée. On fixa donc une éponge remplie de ce vinaigre à une branche d’hysope, et on l’approcha de sa bouche. Quand il eut pris le vinaigre, Jésus dit :

 « Tout est accompli.» Puis, inclinant la tête, il remit l’esprit.

Comme c’était le jour de la Préparation (c’est-à-dire le vendredi), il ne fallait pas laisser les corps en croix durant le sabbat, d’autant plus que ce sabbat était le grand jour de la Pâque. Aussi les Juifs demandèrent à Pilate qu’on enlève les corps après leur avoir brisé les jambes. Les soldats allèrent donc briser les jambes du premier, puis de l’autre homme crucifié avec Jésus. Quand ils arrivèrent à Jésus, voyant qu’il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes, mais un des soldats avec sa lance lui perça le côté ; et aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau.

Celui qui a vu rend témoignage, et son témoignage est véridique ; et celui-là sait qu’il dit vrai afin que vous aussi, vous croyiez.

 Cela, en effet, arriva pour que s’accomplisse l’Écriture : Aucun de ses os ne sera brisé. Un autre passage de l’Écriture dit encore : Ils lèveront les yeux vers celui qu’ils ont transpercé.

 

Méditation :

Vierge Sainte, que votre affection maternelle protège notre Pape François.

Mère des pauvres de cœur, apprenez-nous le don de nous-mêmes et la gratuité de nos actes, pour servir, avec l’aide de votre Fils Jésus, ceux que la vie a blessés ou défavorisés.

Ouvrez notre cœur et notre intelligence à l’Esprit-Saint.

Crucifixion (Giotto : Fresques de la chapelle Scrovegni)

 

Nous récitons le Notre PERE et dix Je vous salue MARIE

Prière de chaque jour : 

Notre Dame de Lourdes, lumière dans le creux du rocher, vous êtes venue confirmer votre Immaculée Conception, nous apprendre à prier pour les pêcheurs. Donnez-nous l’Espérance et la Joie. Vous connaissez nos cœurs pleins de douleurs. Voyez nos recherches incessantes du bonheur. Aidez-nous par votre amour, à savoir demander pardon, à avoir un cœur dégagé du péché. Apprenez-nous à nous ouvrir à l’amour du Père qui ne laisse jamais ses enfants seuls dans la douleur et le désespoir.

 

L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie 

R/ Et elle conçut du Saint-Esprit. Je vous salue Marie…..

 

Voici la servante du Seigneur : 

R/ Qu’il me soit fait selon ta Parole. Je vous salue Marie 

 

Et le verbe s’est fait chair 

R/ Et il a habité parmi nous. Je vous salue Marie

 

Prie pour nous, sainte Mère de Dieu 

R/ Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ

 

 Nous chantons :

 Humble servante du Seigneur,
Amour éveillé par la grâce,
Dieu te choisit.
Heureuse, tu accueilles le message
Du Maître de la vie.


Terre féconde au vent de Dieu,
Ta glaise nourrit la semence,
Dieu te bénit.
Le Verbe peut germer dans ton silence,
Tu portes Jésus-Christ.


Mère attentive aux joies des cœurs,
Tu pries, et le signe de fête,
Dieu l’accomplit.
C’est l’heure où, parmi nous, se manifeste
La gloire de ton Fils.


Femme debout près de la croix,
Voici la nouvelle genèse,
Dieu se fait nuit.
C’est l’heure où dans ton cœur passe le glaive:
Tu donnes Jésus-Christ.