Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Menu

NEUVAINE du 30 novembre au 8 décembre

Quatrième jour: 3 décembre 2017
Marie, bénie entre les femmes.

Marie, miroir de pureté ; par votre soumission, par votre humilité, votre confiance absolue ; vous avez réparé les péchés des hommes, qui manquaient de confiance envers notre créateur. Nous nous tournons vers vous ; source de l’humanité rachetée par le Christ, finalement libérée du mal par la demande du pardon. Ouvrez l’esprit et le cœur de tous à la confiance et à la réconciliation.

                            

                                 NOUS FAISONS UN BEAU SIGNE DE CROIX

 

Bernadette raconte :

La Dame me dit : << Je ne promets pas de vous rendre heureuse dans ce monde, mais dans l’autre. >>

 

Lecture : Luc 2,27-38

Poussé par l’esprit, Syméon vint au Temple. Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait, Syméon reçut l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant :

« Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples, lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. »

Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qui était dit de lui. Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère :

« Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction et toi, ton âme sera traversée d’un glaive, ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. »

Il y avait aussi une femme prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était très avancée en âge ; après sept ans de mariage, demeurée veuve, elle était arrivée à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Elle ne s’éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière. Survenant à cette heure même, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.

Méditation :

Marie et Joseph offrent Jésus à son Père. Toute la vie de Jésus sera une offrande. C’est vers  vous que se tourne notre regard en ces temps marqués par de nombreuses incertitudes et craintes pour le destin présent et à venir de notre planète. Dissipez les ténèbres de la tristesse et de la solitude, de la haine et de la vengeance. Ouvrez l’esprit et le cœur de tous à la confiance et au pardon. 

 

Présentation au Temple  (Giotto)

 

                       Nous récitons le Notre PÈRE et dix Je vous salue MARIE.

Prière de chaque jour :

Notre Dame de Lourdes, lumière dans le creux du rocher. Vous êtes venue confirmer votre Immaculée Conception, nous apprendre à prier pour les pécheurs. Donnez-nous l’espérance et la joie. Vous connaissez nos cœurs pleins de douleurs. Voyez nos recherches incessantes du bonheur ; Aidez-nous par votre amour, à savoir demander pardon, à avoir un cœur dégagé du péché. Apprenez-nous à nous ouvrir à l’amour du Père qui ne laisse jamais ses enfants seuls dans la douleur et le désespoir..

L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie ;

 R. Et elle conçut du Saint-Esprit. Je vous salue Marie…

Voici la servante du Seigneur ;

 R. Qu’il me soit fait selon ta parole. Je vous salue Marie…

Et le verbe s’est fait chair ;

 R. Et il a habité parmi nous. Je vous salue Marie…

Prie pour nous, sainte Mère de Dieu ;

 R. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.

 

Nous chantons : 

 

Toi qui ravis le coeur de Dieu
Et qui l’inclines vers la terre,
Marie, tu fais monter vers lui
Ta réponse en offrande. 

Toi qui reçois l’appel de Dieu
Comme une terre la semence,
Tu laisses prendre corps en toi
L’espérance nouvelle.

L’homme a perdu la joie de Dieu
En refusant la ressemblance;
Par toi le Fils nous est donné,
Qui nous rend à son Père.

Vierge bénie qui porte Dieu,
Promesse et gage de l’alliance,
L’amour en toi rejoint nos vies
Et les prend dans la sienne.