Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Menu

NEUVAINE du 30 novembre au 8 décembre

Troisième jour: 2 décembre 2017
Marie, comblée de l’Esprit Saint.

 

Marie, vous avez possédé, avec tous les dons du Saint-Eprit, les vertus infuses les plus sublimes et les plus parfaites. Nous remercions et nous louons la Très Sainte Trinité qui vous a favorisée de ces privilèges. Nous vous supplions, Mère de bonté, de nous obtenir la grâce de pratiquer la vertu et de nous rendre par là, digne de recevoir les dons et les grâces de l’Esprit-Saint.

 

                                NOUS FAISONS UN BEAU SIGNE DE CROIX

 

Bernadette raconte :

Demande de la Dame à Bernadette, surprise d’une telle politesse à son égard.

<< Voulez-vous me faire la grâce de venir ici pendant quinze jours ?>>.

 

Lecture : Luc 2, 1-19

 En ces jours-là, parut un édit de l’empereur Auguste, ordonnant de recenser toute la terre –ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie.– Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville d’origine. Joseph, lui aussi, monta de Galilée, depuis la ville de Nazareth, vers la Judée, jusqu’à la ville de David appelée Bethléem. Il était en effet de la maison et de la lignée de Dav. Il venait se faire recenser avec Marie, qui lui avait été accordée en mariage et qui était enceinte.

Or, pendant qu’ils étaient là, le temps où elle devait enfanter fut accompli. Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune.

Dans la même région, il y avait des bergers qui vivaient dehors et passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux. L’ange du Seigneur se présenta devant eux, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d’une grande crainte. Alors l’ange leur dit « Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple : Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur. Et voici le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. . Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant :« Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime. »

Lorsque les anges eurent quitté les bergers pour le ciel, ceux-ci se disaient entre eux : « Allons jusqu’à Bethléem pour voir ce qui est arrivé, l’événement que le Seigneur nous a fait connaître. » Ils se hâtèrent d’y aller, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire. Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers.

Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur.

 

Méditation :

  Le message des anges confié aux humbles bergers, comme celui de Marie confié à Bernadette, vaut pour le monde entier. Esprit Saint, tu es Esprit d’amour et d’unité. À Lourdes, par Bernadette, Marie a demandé de bâtir une chapelle et de venir en procession. Inspire l’Église que le Christ construit sur la foi de Pierre ; rassemble-la dans l’unité. Guide le pèlerinage de l’Église. Qu’elle soit fidèle et audacieuse.

Nativité ( Robert Campin)

   Nous récitons le Notre PÈRE et dix Je vous salue MARIE.

Prière de chaque jour :

Notre Dame de Lourdes, lumière dans le creux du rocher. Vous êtes venue confirmer votre Immaculée Conception, nous apprendre à prier pour les pécheurs. Donnez-nous l’espérance et la joie. Vous connaissez nos cœurs pleins de douleurs. Voyez nos recherches incessantes du bonheur ; Aidez-nous par votre amour, à savoir demander pardon, à avoir un cœur dégagé du péché. Apprends- nous à nous ouvrir à l’amour du Père qui ne laisse jamais ses enfants seuls dans la douleur et le désespoir.

L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie ;

 R. Et elle conçut du Saint-Esprit. Je vous salue Marie…

Voici la servante du Seigneur ;

 R. Qu’il me soit fait selon ta parole. Je vous salue Marie…

Et le verbe s’est fait chair ;

 R. Et il a habité parmi nous. Je vous salue Marie…

Prie pour nous, sainte Mère de Dieu ;

 R. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.

 

Nous chantons : 

 Marie, témoin d’une espérance,
Pour le Seigneur tu t’es levée.
Au sein du peuple de l’alliance
tu me fais signe d’avancer
toujours plus loin, toujours plus loin.

Mère du Christ et notre Mère,
Tu bénis Dieu, printemps de vie.
En toi l’Esprit fait des merveilles,
Avec amour il te conduit.

Quelqu’un t’appelle et te visite,
Ton coeur frémit à sa venue.
C’est à l’audace qu’il t’invite,
Tu vas sans peur vers l’inconnu.

Tu donnes chair à la Parole,
Jésus grandit dans ta maison.
Lumière et vie pour tous les hommes
Il vient t’ouvrir ses horizons.