Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Menu

Rentrée des AEP "sur les pas de l'Abbé Pierre" à Esteville le 8 octobre 2017

photo de groupe Eglise D'Esteville

Rentrée de l'Aumônerie de l'Enseignement Public sous le signe de la solidarité

Le 8 octobre 2017, près de 100 collégiens, lycéens, parents et animateurs de l’Aumônerie de l’Enseignement Public ont répondu favorablement à la journée à Esteville,« Sur les Pas de l'Abbé Pierre ».
  • Quand

    le 08/10/2017 de 08h00 à 18h00

  • ESTEVILLE : lieu de vie et de mémoire de l'Abbé Pierre

  • Ajouter l'événement au calendrier

    vCal
    iCal

Après avoir été accueillis par la Présidente de l'ADAEP et le Directeur du Centre Abbé Pierre, les jeunes étaient répartis dans deux groupes et les adultes dans un troisième. Trois ateliers étaient proposés : l'animation pédagogique avec le Directeur, la visite du musée avec un carnet de route à compléter, et la participation à des activités liées à la solidarité.

Au cours de l'animation pédagogique, les jeunes ont pu découvrir la vie de l'Abbé Pierre né en 1912, sous le nom d’Henri Grouès. Il choisit dès l'âge de 19 ans de devenir prêtre. Il est ordonné prêtre en 1938. Au cours de la seconde guerre mondiale, il aide les persécutés et devient résistant. En 1942, il prend le nom de l'Abbé Pierre et aide les mal-logés. Arrêté, il s'évade en Afrique du Nord. A son retour en France, il assume la mission d’Aumônier des militaires puis est élu député. Avec Georges Legay, son premier compagnon, puis d'autres compagnons, il fonde  « Emmaüs » qui d’après l'Evangile de Luc, symbolise l'espoir retrouvé. Ils trient des ordures et les revendent pour permettre les constructions des cités d'urgence.

Au cours de l'hiver 1954, par un froid glacial, une femme est retrouvée morte avec le document de son expulsion. L'Abbé Pierre s’appuie de cette actualité pour lancer un appel de détresse à la radio. Il s’ensuit un élan de solidarité qui aboutit à des dons divers. 

Lors de la visite au musée, les adolescents  ont découvert son lieu de vie et des photos, des documents ainsi qu’une chapelle où cet homme d'espérance et de progrès nourrissait sa foi en vue de l’action. A l'étage, ils ont pu apercevoir sa chambre, les objets symboliques et les images relatant les multiples rencontres dans sa vie.

Après le repas, les adolescents ont tenu à apporter leur contribution à l’action d’Emmaüs par le don de livres et des jouets.

L'après-midi a été consacrée à la visite du cimetière où reposent l'Abbé Pierre et ses compagnons, avec un temps de recueillement. Une célébration eucharistique dans l'église du village a constitué la clôture du temps fort. Dans son homélie, Père Jean Serge, le prêtre accompagnateur de l’aumônerie diocésaine, a insisté sur le lien qui existe entre la foi et ses incidences sur la pratique quotidienne.

Dans leurs réactions par rapport à la journée, des jeunes soulignent que : «  L'Abbé Pierre était très solidaire avec les personnes dans le besoin. »

« Il s'est battu toute sa vie pour de bonnes causes : l'égalité des races et le logement des plus pauvres ».

Ils prennent l’engagement de parler de lui aux parents afin qu’ils s’inspirent tous de son exemple.

Bravo à tous les jeunes et animateurs de leur participation et d’avoir expérimenté cette belle journée !

Et bonne rentrée à tous,

L'équipe diocésaine de l'AEP